Sidebar

15
Mar, Oct

Bonne gouvernance/Une plateforme anti-corruption installée dans la Région du N’zi

Economie
Typographie

 Il est difficile de déceler les actes de corruption vu qu'ils se déroulent en cachette.


Lutter contre tous les cas de corruption dans la Région, veiller sur les avancées et les obstacles liés aux actions de lutte contre la corruption dans divers secteurs d'activités; sont entre autre, les missions assignées à la plateforme anti-corruption ou Anticor et du comité local d'intégrité installés le 25 juillet dernier, à la salle de l'Union de la jeunesse communale de Dimbokro (Ujcodi), à en croire Adou Kouamé Serges Philippe, chef de délégation. Une plateforme qui rendra compte de ses activités à la Haute autorité pour la bonne gouvernance (Habg).  "La Côte d'Ivoire connait des progrès en matière de lutte contre la corruption. C'est pour renforcer les acquis que l'Etat a mis en place un dispositif juridique et institutionnel ", soutient-il. Cette plateforme est présidée par le préfet par intérim, Soro Sana, préfet de Dimbokro.

La cérémonie d'installation s'est faite à l'occasion de la campagne de sensibilisation des autorités locales et des populations sur les conséquences de la corruption et avait pour cible : les membres du corps préfectoral, les élus, les directeurs régionaux, les Rois et Chefs traditionnels, les guides religieux, les syndicats, les Associations, les Ong, les femmes et les jeunes. Selon le directeur de la sensibilisation et de l'éducation à la Habg, Jacques III Achiaou, Expert en lutte contre la corruption, cette plateforme est un cadre d'échanges et de concertation permettant de rapprocher les populations des actes de corruption. Sa mise en place, à long terme, répond, a-t-il assuré, à la création d'une coalition nationale de lutte contre la corruption. ‘’Il est difficile de déceler les actes de corruption vu qu'ils se déroulent en cachette. Cependant, que chaque citoyen s'approprie les résolutions prises au cours de cette campagne en vue de mener, avec efficacité, une lutte véritable contre ce fléau" a-t-il exhorté.

E. ZOUHOMAN