12
Jeu, Déc

Economie

 Le maire de la commune a saisi cette occasion pour aborder le problème des constructions anarchiques avec des matériaux précaires.


23 projets à réaliser, d’un coût total de 273.750.546 F. C’est la décision majeure qui ressort de l’examen du programme triennal 2020-2022, de la 4è session ordinaire du Conseil municipal d’Ettrokro, tenu, le samedi 31 août 2019, à la salle des mariages de la mairie de ladite ville.
Pour l’année 2020, 09 projets d’un coût total de 91.250.182 Fcfa seront réalisés. Ils concernent, entre autre, la construction d’une école de trois classes et d’un bureau à Zougloukro (11.000.000 F), l’ouverture de 4 kilomètres de voirie à Ettien-Kouadiokro et de 2,5 kilomètres au quartier marché d’Ettrokro (7.000.000 F) ; sans oublier l’équipement de l’EPP Zougloukro et du groupe scolaire d’Ettrokro en 183 tables-bancs (2.575.000 F). Quant à l’année 2021, les conseillers municipaux avec à leur tête le maire Kouakou Koffi, ont retenu 06 projets d’un coût total de 91.250.182 FCfa ; dont l’équipement du dispensaire de Lalassou en 06 lits complets (3.133.000 F), l’extension du réseau électrique à Koffikro et Ettien-Kouadiokro (29.000000 F), l’extension de l’adduction d’eau à Ettien-Kouadiokro et au quartier marché (26.000.000 F) et l’équipement des établissements préscolaires et scolaires de la commune en mobiliers de bureau (9.192.182 F).

Pour ce qui est des actions, 06 actions d’un montant total de 4.800.000 FCfa ont été inscrites dans le programme triennal 2020-2022. Ce sont : l’aide aux indigents (300.000 F), l’aide familiale, sociale et aux personnes âgées (300.000 F), la subvention allouée aux élèves de la commune (900.000 F), celle allouée à la jeunesse communale (1.500.000 F), aux groupements des femmes (900.000 F) et aux comités d’organisation des manifestations sportives et culturelles (900.000 F). Tous ces projets ont été adoptés à l’unanimité, par les conseillers municipaux.
Le maire de la commune a saisi cette occasion pour aborder le problème des constructions anarchiques avec des matériaux précaires, la divagation des animaux, l’immatriculation des lots, le paiement de l’impôt foncier, l’orpaillage clandestin etc. Notons que cette 4è session du Conseil municipal s’est tenue dans une ambiance conviviale.                      

Ahou Valérie