11
Mer, Déc

Economie

 La Bad veut contribuer très rapidement, à améliorer la qualité de vie des populations africaines.


Les gouverneurs de la Banque Africaine de Développement(Bad) ont donné leur quitus à la banque pour l’augmentation du capital de base de la Bad, qui passe de 93 à 208 milliards Usd. Cette augmentation historique, depuis sa création en 1964, devrait « contribuer très rapidement, à améliorer la qualité de vie des populations africaines » selon son président Akinwumi Adesina.  Cette augmentation est la preuve palpable, pour lui, « d’un engagement très fort de tous les actionnaires à voir se concrétiser des projets de meilleure qualité qui auront un impact significatif sur la vie des populations en Afrique - dans les villes, les communautés rurales et pour des millions de jeunes gens et de femmes ». Avec cette augmentation de 115 milliards, la première institution financière africaine offrira à 105 millions de personnes, l’accès à des branchements électriques nouveaux ou améliorés et à 128 millions autres sur le continent, un meilleur accès à l’eau et à l’assainissement. Aussi, 244 millions de personnes pourront-t-elles améliorer leurs pratiques dans l’agriculture et 15 millions autres recevront le financement de leurs projets. Au niveau du transport, c’est 252 millions de personnes qui bénéficieront d’un meilleur accès.


Le président Adesina se réjouit au travers de ce quitus, de la confiance des actionnaires qui permet de renforcer le leadership de l’institution qu’il dirige, en matière de financement du développement sur le continent. Car, cette augmentation permettra non seulement « de continuer à jouer son rôle de moteur du développement, mais aussi de conserver une excellente notation AAA, avec perspectives stables, de la part des meilleures agences de notation ». Pour le Président ivoirien Alassane Ouattara, le Groupe de la Banque Africaine de Développement se révèle être un partenaire stratégique de premier plan pour les gouvernements africains.
Rappelons que c’est depuis deux ans que la Banque a lancé des discussions en vue d’une augmentation générale du capital afin d’accélérer la mise en œuvre des stratégies de développement de ses High 5, des objectifs de développement durable et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.
                                                                                                         
Franck  TAGOUYA

SOURCE : www.afdb.org