09
Lun, Déc

Bruno Koné, porte-parole du gouvernement

Politique

Bruno Koné, porte-parole du gouvernement, a laissé entendre qu’Attiégouakro et Gbéléban étaient jusque-là les seuls départements en Côte d’Ivoire qui n’étaient pas encore dans une commune.

© cotedivoire-today.net - Vendredi 4 Mai 2018- Le Conseil des ministres, en sa séance du 03 mai 2018, a, au titre du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, adopté un décret portant création de quatre (04) communes et déterminant leurs ressorts territoriaux. Ce décret érige en communes, conformément à la loi N° 2012-1128 du 13 décembre 2012 portant organisation des collectivités territoriales, les chefs-lieux des Départements d’Attiégouakro, de Gbéléban ainsi que les chefs-lieux des Sous-Préfectures d’Assinie-Mafia et de N’douci et fixe leurs ressorts territoriaux. Outre la satisfaction des critères démographiques, structurels et financiers exigés par la loi, cette mesure répond à la nécessité d’un encadrement de proximité des activités économiques et touristiques ainsi que des services en plein essor dans ces quatre (04) localités.

Elle porte ainsi le nombre total des communes à 201.
Expliquant les raisons de la création de ces communes, Bruno Koné, porte-parole du gouvernement, a laissé entendre qu’Attiégouakro et Gbéléban étaient jusque-là les seuls chefs-lieux de départements en Côte d’Ivoire qui n’étaient pas communes. Quant à N’douci, soutient le ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie numérique, il était la seule sous-préfecture qui était dans le ressort territorial de Tiassalé. Désormais, il aura son propre périmètre. Quant à Assinie-Mafia, Bruno Koné soutient qu’il est devenu aujourd’hui une localité avec d’immenses potentialités touristiques avec un grand nombre d’habitations qui en font une ville.

Silué Koné

Source : Communiqué du Conseil des ministres du 03 mai 2018