11
Mer, Déc

Politique

« Ces expressions populaires confirment bien au-delà des chiffres et des mots, la nouvelle dynamique de développement que le président a su imprimer à la Côte d'Ivoire ». Le premier ministre ivoirien était à Dabakala, samedi, 07 juillet 2018.

© cotedivoire-today.net– Lundi 9 Juillet 2018-Je suis très heureux de participer aujourd’hui ici, à Dabakala, à cette importante cérémonie d’hommage et de reconnaissance au président de la République, Son Excellence, Monsieur Alassane Ouattara. Avant tout propos, je voudrais vous transmettre, à vous tous ici réunis, aux chefs traditionnels, aux chefs religieux, aux jeunes, aux femmes, aux cadres, à toutes les populations de Dabakala ici réunis, les salutations les plus fraternelles de votre frère, de votre père, de votre mari, le président Alassane Ouattara. Oui, le président Ouattara, vous le savez, est très sensible à l’attachement que vous lui manifestez tout le temps, vous populations de Dabakala. Le député, le président du Conseil régional et mon aîné Ally Coulibaly viennent de  rappeler ce qui vous lie au président Alassane Ouattara, mais je reviendrai là-dessus. Le président m’a donc chargé de vous transmettre ses remerciements pour votre engagement à ses côtés. Engagement à ses côtés dans la mission qu’il a de mettre en œuvre toute une série d’actions comme la promotion de la paix et la cohésion sociale en Côte d’Ivoire, mais également chez vous ici à Dabakala. Comme vous le savez, votre région lui est chère compte tenu des liens particuliers et des liens familiaux que Ally Coulibaly a rappelés tout à l’heure. Recevez encore une fois, chères populations de Dabakala les salutations les plus fraternelles du président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara.

Je suis d’autant plus heureux d’être ici aujourd’hui et que cette journée de reconnaissance se déroule dans la ferveur avec une mobilisation des grands jours. Jeunes de Dabakala, soyez fiers de votre mobilisation. Bravo aux élus et cadres de Dabakala qui ont pris cette imitative heureuse et qui ont décidé de concrétiser ainsi votre attachement à tous au président de la République ! Vous me permettrez de saluer tout particulièrement mon aîné, le ministre Ally Coulibaly pour toutes   les dispositions prises pour que ce rassemblement et pour que ce séjour ici  à Dabakala soient fructueux et agréables. Merci cher aîné Ally Coulibaly. Vous me permettrez également de saluer ici la présence de notre aîné à tous, de tonton, le Général Gaston Ouassénan Koné.  Homme de devoir, de conviction et de sagesse, merci tonton pour ta présence ici  à cette cérémonie d’hommage à ton frère, le président Alassane Ouattara.


Populations de Dabakala, je voudrais également saluer la présence de Mme Assana Ouattara et lui dire merci pour sa présence ici à Dabakala pour la cérémonie d’hommage au Président de la République. Bravo aux populations venues de tous les départements de Dabakala, mais aussi de la région du Hambol ! Bravo en particuliers aux jeunes, forces vives de cette région ! Bravo également aux vaillantes femmes pour leur détermination  et la constance  de leur engagement ! Oui, nous voilà aujourd’hui à Dabakala après la région du Gôh, la semaine dernière. Et je voudrais profiter de ce micro pour dire à nouveau dire merci à tous nos frères et sœurs du Gôh pour leur mobilisation exemplaire au cours de notre séjour et pour l’expression vivante de leur reconnaissance au Président de la République. Je voudrais également  vous dire chers frères et sœurs que c’est toute la Côte d’Ivoire à l’unisson, depuis l’étape de mars  2017 à Korhogo, qui exprime régions, après régions, villes après villes, son soutien et son attachement au Président de la République.

Comme chacun le sait, en seulement 7 ans, il a fait entrer notre pays dans une nouvelle ère de paix, de cohésion sociale et de développement. On comprend donc l'appel de chaque région à lui rendre un hommage mérité. En effet, ces expressions populaires confirment bien au-delà des chiffres et des mots, la nouvelle dynamique de développement que le président a su imprimer à la Côte d'Ivoire. Cette dynamique nouvelle est reconnue par tous les observateurs attentifs de l'histoire de notre pays. Oui, la Côte d'Ivoire, notre pays vient de loin ! Après la décennie de crise qui a eu pour effet de stopper notre marche vers le développement au plan politique, économique et social.

Mais depuis mai 2011, avec l'avènement du Président de la République, son excellence Monsieur Alassane Ouattara, au pouvoir et grâce au travail de toutes les Ivoiriennes et de tous les Ivoiriens, notre pays est devenu à nouveau, un havre de paix, de fraternité agissante, une nation écoutée et respectée dans le monde. La Côte d'Ivoire est également aujourd'hui classée parmi les économies les plus performantes au monde par son taux de croissance. Au niveau des infrastructures, le pays est constamment en chantier pour rattraper le retard important accusé pendant plus de 10 ans, 10 années d'inertie totale que nous avons connue. D'importantes infrastructures, qu'elles soient routières, autoroutières ont été inaugurées et certaines sont en cours de réalisation. Au plan social, des programmes importants ont été mis en œuvre pour renforcer l'accès des populations à l'éducation, aux soins de santé, à l'électricité et à l'eau potable. Et cela dans toutes les régions du pays sans distinction aucune.

C'est donc ce travail important de redressement national réalisé par le Président de la République que nos populations apprécient à sa juste valeur en reconnaissant son leadership incontestable ainsi que son profond amour pour son pays, la Côte d'Ivoire. Je suis heureux que Dabakala se mobilise pour l'encourager, je suis également heureux de constater que Dabakala se mobilise à son tour, pour dire merci au Président de la République, car Dabakala n'a pas été oublié et Dabakala ne sera jamais oublié par le Président Alassane Ouattara. Oui, dans le cadre de sa politique de développement de nos régions, le président Alassane Ouattara a posé et continue de poser des actes ici à Dabakala.

Je ne reviendrai pas là dessus puisque les différents porte-paroles des populations en ont fait écho. Ce matin encore, nous avons lancé, sur instruction du président de la République, un programme de bitumage de 5 km de voirie ici à Dabakala. Il y a eu également des progrès en matière d'adduction en eau potable, Tout à l'heure, le président du conseil régional l'a exprimé. Que ce soit en matière d'électricité, les porte-paroles l'ont rappelé, mais également ce matin, nous venons de lancer les travaux du projet du développement du réseau électrique en Côte d'Ivoire. Oui, chers frères et sœurs, je voudrais en profiter à nouveau pour saluer l'ambassadeur de Chine en Côte d'Ivoire et saluer la coopération entre la Chine et la Côte d'Ivoire.

En matière d'accès à la santé, beaucoup a été fait et tout à l'heure, une ambulance vous a été encore offerte par le Président de la République. En matière d'éducation, vous savez que le Cafop de Katiola a été réhabilité et vous savez que des collèges de proximité sont en cours de construction ici dans le département de Dabakala. Chers frères et sœurs du Hambol, voici quelques-unes des grandes actions de développement posées par le Président de la République dont l'ambition est de faire de nos régions, de véritables pôles de développement économique et social en valorisant les riches potentialités locales. Vous m’avez remis votre cahier de doléances, mais j’ai noté que certaines d'entre elles sont déjà prises en compte par le gouvernement et sont en train d'être réalisées. Mais je voudrais vous rassurer que je transmettrai fidèlement l'ensemble de vos préoccupations au Chef de l'État et le gouvernement apportera une attention particulière à la résolution des problèmes qui y sont consignés. De même, je lui transmettrai votre appel à effectuer une visite d'État en vue de renouveler le pacte de fraternité et de fidélité qui vous lie au Président de la République.

Chers frères et sœurs, nous voilà ici à Dabakala. Et je voudrais en appeler à nouveau au rassemblement des Ivoiriennes et des Ivoiriens autour des actions de paix et de cohésion sociale ainsi que de développement du Président Alassane Ouattara. C'est pourquoi nous devons puiser constamment dans les valeurs portées par le président Félix Houphouët-Boigny tout au long de son parcours politique, les ressources nécessaires pour surmonter les contradictions du moment et préserver l'héritage le plus précieux qu'il nous a laissé, c'est-à-dire la Côte d'Ivoire. A cet égard, cette cérémonie d'hommage et de reconnaissance au Président de la République me donne à nouveau l'occasion d'exprimer ma profonde conviction que le processus de création du parti unifié, Rassemblement des Houphouétistes pour le Démocratie et la Paix est bel et bien enclenché. Que ce processus est enclenché et qu’il est irréversible.

Oui, c'est l'aboutissement d'un long processus entamé depuis mai 2005, réaffirmé pendant le séjour du Golf, lancé en 2015 avec les premiers textes, manifeste, statuts et programmes élaborés en 2016 et remis à l'ensemble des présidents des partis membres du Rhdp, discutés en 2017 et 2018. Oui, chers frères et sœurs, il est donc temps de conclure, d'aller de l'avant avec tous ceux qui croient à cette grande et noble ambition de rassemblement, de consolidation de la paix et de développement de notre cher pays, la Côte d'Ivoire, puisque c'est de cela qu'il s'agit ! Et je veux le dire tout net.

Et le dire à tous ceux qui se sont engagés qu'ils ne peuvent pas rougir parce que parmi les anti-Rhdp et particulièrement la troïka qui porte l'anti- Rhdp, pour un, c'est parce qu'il n'a pas été nommé à la tête d'une institution. Pour un autre, c'est parce qu'il avait déjà une carte de visite où il se croyait ministre  et ne l'ayant pas été qu'il est devenu anti-Rhdp; et pour d'autres, c'est parce que l'ayant été, ils ne le sont plus. Alors, pour vous qui l'êtes, pour vous qui avez décidé d'être Rhdp, n'ayez aucun complexe. C'est la voie de la raison. C'est la voie de l'amour de la Côte d'Ivoire. Oui, c'est cela la réalité, affirmez-le partout, tapez vos poitrines, soyez fiers, fiers d'être Rhdp ! Soyez fiers d'avoir décidé d'aller au parti unifié. N'ayez aucun complexe !
Ceux-là, s'ils étaient à la place de ceux qui sont en responsabilité et qui l'assument avec responsabilité et  amour pour leur pays… je vais m'arrêter là, sinon on dira demain que le Premier ministre à trop parlé. Comme il est Premier ministre, il faut qu'il ait de la retenue, donc je m'arrête là, pour la réserve que m'impose la fonction de Premier ministre.

Chers frères et sœurs, dans cette perspective, ce rassemblement constituera le creuset dans lequel se retrouveront toutes les intelligences et toutes les forces vives qui ont décidé de bâtir ensemble, la Côte d’Ivoire. Oui, le parti unifié doit être le socle politique sur lequel reposera la stabilité de notre pays, afin de nous permettre de bâtir la Côte d’Ivoire nouvelle. Sur cette terre de Dabakala, sous le regard bienveillant des chefs traditionnels et des guides religieux, avec leurs bénédictions, réunissons donc ensemble notre volonté de consolider la paix et la cohésion en Côte d’Ivoire. Réaffirmons ensemble notre engagement ferme et résolu de nous rassembler autour du Président Alassane Ouattara pour poursuivre avec lui, notre marche commune vers le développement de notre pays. Réaffirmons avec force notre détermination à travailler ensemble dans l’union et la cohésion pour la réalisation de la grande destinée de notre pays, la Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire, grâce à l'action du Président sera belle et bien un pays émergent. Je me rappelle encore, comme si c’était hier, lors de notre tournée pour l'Eurobond, lorsque nous nous sommes retrouvés à Londres, les investisseurs nous ont dit que parmi les pays classés aujourd’hui, comme étant les pays pré-émergents, la Côte d’Ivoire en fait bien partie. J’étais fier de savoir que nous étions le seul pays d’Afrique subsaharien qui étions classé ainsi dans le monde. Je peux également vous dire que le Fonds monétaire international en 2017, nous a gratifiés de ce statut de pays pré-émergent.

Mes chers frères et sœurs, il y a certaines personnes qui veulent opposer notre croissance économique et les progrès qui est reconnus partout dans le monde avec l’idée que nous avons un problème de redistribution des fruits de la croissance. Je vais vous dire que ce n’est pas vrai ! Je ne peux pas dire que tous les problèmes des Ivoiriens sont réglés, mais il n'est pas vrai, il n’est pas exact de dire que la croissance économique soutenue de 9% depuis 2012, et 2017 que cette croissance économique ne s'est pas diffusée dans le tissu social au niveau de la Côte d’Ivoire.

Ce que nous venons de faire aujourd’hui, l’annonce de l’électrification des localités de plus de 500 habitants, tout ce que nous disons concernant l'eau potable, les classes qui sont construites, ce qui est fait pour la santé, toutes les augmentations de revenus qui ont été faites au niveau du monde paysan, l'augmentation du Smig et des salaires des fonctionnaires, tout ceci est  la redistribution des fruits de la croissance économique en Côte d’Ivoire. Alors, ne nous laissons pas abuser !

Chers frères et sœurs, je sais que nous sommes en démocratie, mais la démocratie exige de la responsabilité. De la responsabilité en plus pour ceux qui ont la prétention de vouloir faire de la politique dont l’objectif au bout, c’est de privilégier l’intérêt général et non l’intérêt particulier. On ne peut pas embarquer une population, tenir un discours, parce qu'on n'a pas été nommé. On ne peut pas embarquer toute une population, tenir un discours  parce que d’une nomination, on est sorti. C’est irresponsable ! Alors, peuple de Côte d’Ivoire, soyez fiers du Président ! Les résultats que nous avons, ne peuvent pas être reconnus au plan international et qu’ici, en

Côte d’Ivoire, parce que certaines personnes parce que imbues ou mues par les intérêts particuliers, veulent intoxiquer le peuple de Côte d’Ivoire. Notre devoir est d’éclairer la population. C’est aussi notre responsabilité en tant que chef du gouvernement. Soyons donc fiers de notre pays, car c’est un grand pays. Notre pays a un grand destin avec son président. Je dis alors merci aux populations de Dabakala. Merci pour votre mobilisation de ce jour, merci pour le témoignage que vous envoyez sur votre fraternité à l’égard du président de la République, Alassane Ouattara.
Vive le département de Dabakala !
Vive la région du  Hambol !
Vive le Président Alassane Ouattara !
Vive la Côte d’Ivoire !
Je vous remercie

Amadou Gon Coulibaly, Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances