11
Mer, Déc

Politique

Jean Louis Moulot remplace Georges Philippe Ezaley, ‘’admis à faire valoir ses droits à la retraite’’.


Le Conseil des ministres, en sa séance du mercredi 16 janvier 2019, a, au titre du ministère des Transports, en liaison avec le ministère de l’Economie et des Finances et le Secrétariat d’Etat auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, donné son accord en vue de la nomination de Monsieur Jean-Louis M. Moulot, spécialiste en urbanisme, en aménagement du territoire, en développement local et régional et en politique de sécurité, en qualité de Directeur Général de la Société d’Exploitation et de Développement Aéroportuaire, Aéronautique et Météorologique, en abrégé Sodexam, en remplacement de Monsieur Georges Philippe Ezaley, admis à faire valoir ses droits à la retraite.


Jean-Louis Moulot est titulaire d’un Bachelor en Sciences Politiques (Université du Québec à Montréal) et d’un master en Aménagement du territoire et développement local (Université Laval, Québec). Il a débuté sa carrière en 1998 au Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement (Bnetd) et a, par la suite, servi au ministère du Plan, avec Monsieur Tidjane Thiam, à la Primature avec le Premier ministre Seydou Diarra, puis le Premier ministre Pascal Affi N’Guessan. Il a ensuite intégré le staff du Directeur Général du Bnetd Ahoua Don Mello.  
Après cette expérience, il a intégré le Cabinet du Ministre de la Construction, Monsieur Marcel Amon-Tanoh où il a occupé les fonctions successives de Conseiller du Ministre, puis de Conseiller principal chargé de la coordination d’une équipe de sept (7) Conseillers, avant d’être nommé Directeur de Cabinet Adjoint du même ministère. 

Après cette expérience, il a réintégré le Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement (Bnetd) en qualité de Conseiller du Directeur Général chargé du Développement des Pôles Urbains, avant d’être appelé au Cabinet de Monsieur le Président de la République.
Dans cette prestigieuse institution, il a successivement été Conseiller du Directeur de Cabinet, Conseiller auprès du Président de la République, avant d’être nommé Directeur de Cabinet adjoint et Conseiller spécial du Président de la République. 

Au plan politique, Jean-Louis Moulot a été élu Député suppléant en 2012, mandat qu’il a assumé jusqu’en 2017.
Et plus récemment il a été élu en 2013, 3ème Vice-président du Conseil régional du Sud Comoé aux côtés du ministre Eugène Aka Aouelé. Mandat qu’il a assureré jusqu’au 13 octobre 2018.
Monsieur Jean-Louis Moulot est par ailleurs Officier de l’Ordre National de Côte d’Ivoire, Ambassadeur du Musée National du Costume de Grand-Bassam et Ambassadeur de la ville historique de Grand-Bassam.
Il est marié et père de 5 enfants.

Après un si brillant parcours, quel ivoirien ne se réjouirait-il pas de la nomination de ce jeune cadre, compétent, rompu aux grandes responsabilités ? Mais le hic est que la nomination du candidat du Rhdp aux municipales à problème, de Grand-Bassam, en lieu et place de son adversaire, Georges Philippe Ezaley, candidat du Pdci-Rda, ancien Directeur général de la Sodexam, ‘’admis à faire valoir ses droits à la retraite’’, risque de raviver davantage les tensions dans la ville balnéaire.
Les élections municipales du 13 octobre ayant été émaillées de violence, (les résultats n’ont pu être proclamés au siège de la Commission électorale), la Chambre administrative de la Cour suprême, saisie par le candidat du Pdci-Rda, a invalidé la victoire du candidat du Rhdp, proclamée par cette Commission.
Un 2è tour est décidé par ladite Chambre pour se tenir le 16 décembre 2018 dans plusieurs localités : Grand-Bassam, Port-Bouët, Lakota…

Alors que les Ivoiriens et la communauté internationale s’attendaient à un scrutin apaisé, l’Etat ivoirien ayant déployé un très grand nombre de forces de défense et de sécurité, notamment dans la ville classée patrimoine culturel mondial de l’Unesco, 15 urnes sont cassées portant sur plus de 6 000 électeurs, par des bandits armés, sans que desdites forces ne lèvent le petit doigt. Jean Louis Moulot, candidat du Rhdp, est proclamé vainqueur avec un peu plus de 900 voix.


Georges Philippe Ezaley, candidat du Pdci-Rda, saisit à nouveau la Chambre administrative de la Cour suprême pour invalider le scrutin, estimant que les 6000 électeurs dont les votes n’ont pas été pris compte, entachent la sincérité du scrutin. En attendant le verdict, les manifestations publiques sont interdites par le préfet du département, Amankou Gabin, après que les partisans de Moulot aient marché pour demander que les élections ne soient plus reprises dans cette localité. Pour ‘’assurer la continuité du service public’’, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, a fait installer à la tête d’un ensemble de communes, dont Grand-Bassam, une Délégation spéciale, dirigée par les préfets. Ce, pour trois mois, le temps pour la Chambre administrative de la Cour suprême de vider le contentieux électoral. C’est dans cette atmosphère de tension, perceptible, que Jean Louis Moulot est nommé DG de la Sodexam.
Les partisans d’Ezaley voient dans cette nomination, le ‘’harcèlement’’ de leur champion, après l’échec de ‘’la prise de la mairie par la force’’, évoquant les casses d’urnes du 16 novembre 2018.

Denis Koné