09
Lun, Déc

Traoré Moussa, président de l’UNJCI, est nommé membre de la Commission centrale du Cndhci

Politique

Traoré Moussa, président de l’Union des journalistes de Côte d’Ivoire, est nommé membre de la Commission centrale du Cndh, au titre des Organisations professionnelles des médias.


Au titre du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, en liaison avec le Secrétariat d’Etat auprès du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, chargé des Droits de l’Homme ;
 Le Conseil a donné son accord en vue de la nomination des membres de la Commission Centrale du Conseil National des Droits de l’Homme.
Ainsi, sont nommées, pour une durée de six (06) ans non renouvelable, les personnes dont les noms suivent :

•    Au titre des Organisations Non gouvernementales de promotion et de protection des droits de l’homme :
         Monsieur BAMBA Sindou ;

•    Au titre des Organisations Non Gouvernementales de défense des droits de la femme :
         Madame Marie-Paule KODJO ;

•    Au titre des Organisations Non Gouvernementales de défense des droits de l’enfant :
Monsieur TOUMAN Janvier Desnoces ;

•    Au titre des Organisations Non Gouvernementales de défense des personnes en situation de handicap :
Monsieur KOUASSI Kouadio Alfred ;

•    Au titre du monde du travail :
         Monsieur AKANZA KOFFI Joseph ;

•    Au titre des Experts :
    Madame MEITE Namizata épouse SANGARE
    Madame Assata KONE épouse SILUE ;

•    Au titre des Organisations professionnelles des médias :
         Monsieur TRAORE Moussa ;

•    Au titre du Conseil Supérieur de la Magistrature :
         Madame SORO Nougnon Rosalie épouse YEO ;

•    Au titre de l’Ordre des avocats :
         Monsieur Didier ZOGOURI OYOUROU ;

•    Au titre de l’Ordre des médecins
         Monsieur AKA Florent Pierre Kroo ;

•    Le psychologue :
         Docteur BA Néné.
Source : Conseil des ministres du 27 février 2019
 
Le Cndhci est une autorité Administrative Indépendante de protection, de promotion
et de défense des droits de l'homme.
La Cndhci exerce des fonctions de concertation, de consultation, d’évaluation et de proposition en matière de promotion, de protection et de défense des Droits de l’Homme. A ce titre, elle est chargée de :
         -  Conseiller le gouvernement, le parlement et toute autre Institution compétente en matière de Droits de l’Homme
         -   Rendre compte, en tant que besoin, de la situation des Droits de l’Homme sur le territoire national
         -   Veiller à la ratification des instruments internationaux relatifs aux Droits de l’Homme ou à l’adhésion à ces textes ainsi qu’à leur mise en œuvre effective au plan national
         -   Veiller à l’harmonisation de la législation nationale avec les normes internationales
         -   Recevoir les plaintes et dénonciations portant sur les cas de violations des Droits de l’Homme
         -   Procéder à des enquêtes non judiciaires, mener toutes investigations nécessaires sur les plaintes et dénonciations dont elle est saisie et établir un rapport contenant les mesures qu’elle propose au gouvernement
         -  Interpeller toute autorité ou tout détenteur d’un pouvoir de coercition sur les violations des Droits de l’Homme et proposer les mesures pour y mettre fins
        -   Emettre des avis sur toutes les questions relatives à la promotion, à la protection et à la défense des Droits de l’Homme


        -    Contribuer à l’élaboration des rapports prescrits par les instruments internationaux auxquels la Côte d’ivoire est partie
        -  Entretenir dans le cadre de sa mission, des rapports avec les institutions et organisations nationales et internationales intervenant dans le domaine des Droits de l’Homme conformément à la législation en vigueur
        -    Analyser toute question relative à la promotion, à la protection et à la défense des Droits de l’Homme
-    Enfin la Cndhci élabore un rapport annuel sur l’état des droits de l’Homme, qu’elle adresse au président de la république et à toutes les institutions de la république. Ce rapport est rendu publique par la Cndhci.

Source : site internet du Cndhci