Sidebar

20
Dim, Oct

Ahoussou au Rhdp/Le Pdci-Rda organise la riposte

Politique
Typographie

Allah Rémi veut mobiliser les militants du Grand centre où qu’ils se trouvent en Côte d’Ivoire.


Ahoussou Kouadio Jeannot annonce, officiellement, ce 02 juin, à ses parents de Didiévi, son départ du Pdci-Rda, ce parti qui a fait de lui, ce qu’il est aujourd’hui. Qui lui a donc permis de gravir les échelons pour être ministres (de l’Industrie, puis Garde des Sceaux ministre de la Justice), Premier ministre et aujourd’hui Président du Sénat, la 2è Chambre de l’Assemblée nationale.

Depuis la naissance du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (Rhdp, parti unifié) et le départ d’Henri Konan Bédié, président du Pdci-Rda, de ce regroupement de partis, l’ancien directeur de campagne d’Alassane Ouattara, Président ivoirien, a le sommeil troublé.
Ses efforts pour réconcilier les deux principaux leaders du Rhdp ont buté sur un mur d’incompréhension. Car, autant Alassane Ouattara trouve ‘’inadmissible’’, que le Pdci-Rda, à travers son Bureau politique, remette en 2020, l’examen du sabordage des partis membres en Rhdp, parti unifié ; autant le parti créé par Houphouët-Boigny, 1er Président ivoirien, a du mal à admettre que Ouattara ne tienne pas sa promesse de passer la main à un cadre du Pdci-Rda pour la présidentielle de 2020. Ce, après l’Appel de Daoukro où Konan Bédié, contre l’avis des cadres de son parti, n’a pas présenté de candidat à la présidentielle de 2015, pour soutenir Alassane Ouattara, candidat du Rassemblement des Républicains (Rdr) et en même temps, candidat du Rhdp.

Depuis, le Rdr/Rhdp a décidé d’obliger les cadres de son ex-allié à adhérer au Rhdp. Une pratique aux antipodes que le président du Pdci-Rda ne cesse de dénoncer. Le 25 mai dernier, recevant ‘’ses parents’’ de la Région du N’zi, venus lui apporter leur soutien dans l’épreuve qu’il traverse, il a déclaré : ‘’ils ont adhéré à ce parti unifié Rhdp, par contrainte et par le chantage éhonté exercé sur eux par les tenants de ce parti’’. Ainsi, ‘’de gros poissons’’ comme Charles Koffi Diby, président du Conseil économique, social et culturel, Daniel Kablan Duncan, Vice-Président de la République, Robert Beugré Mambé, Gouverneur du District autonome d’Abidjan, les ministres Albert François Amichia, Amédé Kouakou, Kobenan Kouassi Adjoumani…ont déposé leurs valises au Rhdp. Certains, par le chemin totueux de ‘’Pdci Renaissance’’. Demain, Kouadio Konan Bertin dit KKB, ancien président des jeunes du Pdci, peut-être ! C’est donc le tour de Jeannot Ahoussou qui annonçait, il y a quelques jours qu’il est ‘’loyal à Ouattara et fidèle à Bédié’’.
Et déjà, le Pdci-Rda sonne la charge. Un communiqué du Délégué Pdci de Didiévi, rendu public, invite les militants de ce parti à ne pas se rendre à la cérémonie de départ qu’organise Ahoussou, le 02 juin. Quant aux Chefs de cette région, ils rencontrent l’ancien Président de la République (1993-1999), à Daoukro, vendredi 31 mai.

Depuis le 30 mai 2019, Rémi Allah Kouadio remplace Ahoussou Jeannot à la présidence de l’Association des Elus et cadres Pdci du Grand centre. L’ancien ministre de l’Environnement et du Cadre de vie a affirmé, lors de cette cérémonie, à la Maison du Pdci-Rda de cocody, qu’il compte continuer ‘’le combat pour la survie et le rayonnement du Pdci’’ et promouvoir ses valeurs de ‘’paix, de dialogue et de progrès’’, pour ‘’la victoire du Pdci et son candidat aux élections présidentielles de Côte d’Ivoire’’. Allah Rémi qui met sa structure à la disposition du Pdci-Rda, veut mener certaines actions avec diligence : la mobilisation des militants du Grand centre où qu’ils se trouvent en Côte d’Ivoire, la création d’un cadre de concertation politique entre les différentes délégations départementales et communales etc.
Le sprint est donc lancé entre le Pdci-Rda et le Rhdp, l’allié d’hier ; sûr de par sa position (il tient les rênes du pouvoir) et des transfuges du Pdci.

Clémentine Touré