Sidebar

19
Sam, Oct

Ahoussou Jeannot à Adama Bictogo : ‘’je suis toujours sur le tabouret’’

Politique
Typographie

‘’ Mon cœur est au Pdci’’, a lâché le Président du Sénat, dimanche 20 juin 2019, à Didiévi.


Ahoussou Kouadio Jeannot, président du Sénat de Côte d’Ivoire, a répondu à Adama Bictogo, cadre du Rassemblement des Républicains (Rdr), qui lui demandait à un meeting tenu récemment, de clarifier sa position. ‘’Adama Bictogo, je suis toujours sur le tabouret’’, a lancé l’ancien Premier ministre à l’entame de ses propos lors du meeting qu’il a organisé, dimanche 02 juin 2019, à Didiévi (centre du pays), pour annoncer officiellement son départ du Pdci-Rda au Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (Rhdp, parti unifié).

Depuis le départ d’ Henri Konan Bédié, président du Pdci-Rda, de ce regroupement de partis devenu un parti politique, le parti au pouvoir (Rdr), a décidé de limoger systématiquement tous les cadres du Pdci-Rda et autres partis qui refusent d’adhérer au parti unifié. C’est le cas de Guillaume Soro, qui a été sommé de libérer ‘’le tabouret’’ de la présidence de l’Assemblée nationale. Comme du berger à la bergère, le président du Pdci-Rda limoge à son tour, ses cadres qui ont décidé de ‘’pactiser avec le diable’’.
Au cours du meeting de Didiévi, Ahoussou Kouadio Jeannot a expliqué la perplexité de son acte. ‘’J'affiche officiellement et maintenant mon adhésion pleine et entière au Rhdp ainsi qu'aux idéaux d’Houphouët’’, s’empressant d’ajouter : ‘’ mon cœur est au Pdci et ma raison au Rhdp. Mon adhésion est plus spirituelle que matérielle’’. Pour lui, ‘’il faut éviter les alliances qui peuvent compromettre l'avenir de nos enfants’’, faisant référence certainement à la plateforme annoncée par le Président Bédié et qui inclut le Front populaire ivoirien (Fpi) de Laurent Gbagbo, ex-Président de la Côte d’Ivoire. L’ancien Premier ministre a également révélé les deux tendances qui ‘’se battent’’ au Pdci-Rda :  ceux qui sont pour la nouvelle plateforme avec le Fpi et ceux qui militent pour le Rhdp unifié.

Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre des Ressources animales et Halieutiques et porte-parole principal du Rhdp, parti unfié, qui n’a pas voulu se faire raconter l’événement, est tombé à bras raccourcis sur le président de son ex-parti. ‘’Le Pdci est allé se saborder au Fpi de Laurent Gbagbo, alors que ce parti cherche à tuer le Pdci’’, fulmine-t-il. Ajoutant : ‘’le Pdci ne peut pas se mettre avec le Fpi pour combattre les enfants d’Houphouët-Boigny’’. Estimant que ‘’c'est une alliance basée sur la haine’’. C’est pourquoi pour l’ex-‘’micro’’ du parti de Bédié, ‘’la décision d’Ahoussou d'adhérer au Rhdp interpelle le Pdci’’.
Quant à Jean Claude Kouassi, représentant le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, il a salué ‘’le grand courage d’Ahoussou, d'adhérer au Rhdp après plusieurs mois de maturation’’. Il a également salué sa ‘’décision de franchir le pas et de militer plus clairement au Rhdp. Un choix qui nous conforte’’.

Le représentant d’ Amadou Gon Coulibaly dit compter sur Jeannot Ahoussou pour porter ‘’haut’’, le flambeau du Rhdp dans la région, car ce parti est ‘’le présent et l’avenir de la Côte d’Ivoire’’.
Outre Jeannot Ahoussou, Kobenan Kouassi Adjoumani et Jean Claude Kouassi, les ministres Adama Bictogo, Patrick Achi,  Siaka ouattara,  Issa Coulibaly,  Koné Bruno, Jeanne Peuhmond, Babaud Darret et le Gouverneur du District autonome de Yamoussoukro, Augustin Thiam, et de nombreux élus dont des sénateurs, sont venus apporter leur soutien à l’illustre candidat au départ du Pdci-Rda. Le grand absent fut Amédé Kouakou, ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier, particulièrement actif dans le ‘’V’’ baoulé, depuis la création du Rhdp, parti unifié et le départ d’Henri Konan Bédié de cette plateforme créée en 2005.

Clémentine Touré