09
Lun, Déc

Politique

Touré Alpha Yaya  invite les militants de son parti à œuvrer pour le développement de la Côte d’Ivoire à travers des actions et d’éviter des propos violents.


Le député-maire de Gbon-Kolia (nord), Touré Alpha Yaya, qui a rejoint, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (Rhdp unifié, parti présidentiel), a affirmé que la "gratuité" de la carte nationale d’identité que souhaitent certains parlementaires ivoiriens "est une honte pour la Côte d’Ivoire", à une cérémonie.
"J’ai vu certains députés intervenir sur la gratuité de la (carte nationale d’identité) mais cela devrait être une honte pour nous de vouloir la gratuité de la (pièce)", a indiqué l’ancien proche de Guillaume Soro.
Il s’exprimait à l’occasion de la cérémonie de ralliement de certains membres du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (Raci), un parti proche de l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne).
Plutôt dans la matinée, des groupes parlementaires et 24 partis politiques de l’opposition ivoirienne avaient organisé un meeting pour exiger du gouvernement la gratuité de la carte nationale d’identité.

Pour le député-maire, la carte nationale d’identité fait "de nous des personnes dignes" et qu’il n’est pas du ressort de l’Etat de l’établir "gratuitement pour nous".
Il a expliqué qu’en 2009, les Ivoiriens ont bénéficié de la gratuité de la gratuité de la pièce d’une "subvention européenne et de la ponction sur le revenu des producteurs de cacao", car la Côte d’Ivoire n’avait pas les moyens, en raison de la crise qu’elle a endurée.
Dans son allocution, Touré Alpha Yaya a invité les militants de son parti à œuvrer pour le développement de la Côte d’Ivoire à travers des actions et d’éviter des propos violents.
"Il faut que les jeunes (du Rhdp) s’inscrivent dans l’éradication la pauvreté" dans le pays, a-t-il insisté.
Il a estimé, par ailleurs, que si l’opposition exige la gratuité de carte nationale d’identité c’est parce qu’"elle n’a pas de sujet".

Jean-Marc Koffi