09
Lun, Déc

Des orpaillageurs clandestins armés sont en train de détruire les forêts et cours d'eau de la région, au vu et au su de tous.

Politique

Sur 206 villages et 15 campements que regorge la Région du N’zi, seuls 86 sont électrifiés.


Conseil des ministres des 54 ministres du gouvernement de la République de Côte d’Ivoire, le 25 septembre 2019 à Dimbokro ; chef-lieu de la Région du N'zi ; avec la participation du préfet de Région par intérim, préfet du département de Kouassi-Kouassikro, M. N'guessan Kouakou Germain. Meeting d’Alassane Ouattara à Bocanda, Kouassi Kouassikro et à Dimbokro. Promesse d’une mobilisation ‘’jamais vue auparavant en Côte d’Ivoire’’, par la ministre Ly-Ramata Bakayoko de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, à la rencontre des cadres, élus et chefs traditionnels de la Région, du mercredi 11 septembre 2019, au District d’Abidjan ; avant de promettre de convoyer ‘’tous les parents des villages pour les différents lieux de meeting ; particulièrement le meeting de clôture de Dimbokro.
Si au sortir de la visite d’Etat que compte organiser le Chef de l’Etat ivoirien (du 25 au 28 septembre), la Région du N’zi ne pêche pas la lune, qu’elle s’en prenne à elle-même.
Le samedi 07 septembre 2019, Eugène Aka Aouélé, ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique, était en ‘’une visite de travail’’ à Kouassi-Kouassikro.

Au terme de ladite séance, il a fait plusieurs promesses ; notamment l'érection du Centre de Santé Urbain de Kouassi-Kouassikro en Hôpital Général, la création du District Sanitaire de Kouassi-Kouassikro, la nomination du Directeur du district en la personne du médecin chef Bogui Éric, la nomination dans les ‘’meilleurs délais’’, du Directeur de l'Hôpital Général de Kouassi-Kouassikro. Presque les mêmes promesses ont été réitérées à Bocanda par le même ministre.
Avant Aka Aouélé, Jeannot Kouadio Ahoussou, président du Sénat, a également fait une tournée, vers la fin du mois d’août dernier, dans la même Région ; promettant la lune à ‘’ses’’ parents Agba, par le biais du Rhdp (Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et de la paix, parti unifié), son nouveau parti ; sous le prétexte de la ‘’promotion du dialogue, de la paix et du renforcement de la cohésion sociale entre toutes les filles et tous les fils de notre beau pays ‘’. A l’unanimité, les Chefs ont répondu favorablement à mon invitation pour le grand meeting d’hommage au Président Félix Houphouët Boigny qui aura lieu le 07 décembre 2019, à Yamoussoukro,’’ a déclaré l’ancien collaborateur de Konan Bédié, au terme de cette tournée.

Sur la page Facebook de Kouassi Kouassikro Amanien, on peut y lire depuis quelques jours : ‘’ la liste des villages déjà retenus à Kouassi-Kouassikro pour l'électrification bientôt disponible.  Bientôt une équipe de Côte d’Ivoire-Energie se rendra à Kouassi-Kouassikro dans le cadre de l'électrification des villages déjà retenus’’. Selon cette plateforme, sur 206 villages et 15 campements dans la Région du N’zi, seuls 86 sont électrifiés.
120 sont pris en compte dans ‘’le programme de l'électrification rurale 2019-2025. Quant aux 15 campements ‘’qui deviendront des villages’’, ils seront ‘’pris en compte par les collectivités locales’’. On apprend également que le ‘’Livre Blanc’’ au niveau de Bocanda, rédigé dans le cadre de la visite d’Etat d’avant les élections de 2015, qui n’ont jamais eu lieu ; a été remis au goût du jour.
Dans la même veine, le ministre Amédé Kouakou, de l’Equipement et de l’Entretien routier, passera certainement, pour promettre le bitumage des principales artères des départements de la Région et la réfection de la voie Dimbokro-Bocanda, attendue par tous, depuis des lustres.  On se rappelle qu’à la veille de l’élection présidentielle de 2015, des graders (engins pour reprofiler la voie), avaient été déposés sur cette voie d’environ 60 km et bitumée au moment où Bocanda était la capitale de la Boucle du cacao, pour appâter les populations et leur demander de voter pour le candidat du Rhdp. Aussitôt après la réélection d’Alassane Ouattara en 2015, les fameux engins ont disparu. Miraculeusement !

A voir la frénésie qui s’empare des organisateurs, depuis l’annonce de l’événement, avec chacun son agenda propre ; et la précipitation du gouvernement (alors que les cadres et autorités locales avaient eu le temps de préparer la visite d’Etat dans d’autres régions et même de réaliser des infrastructures avant), cette visite risque de n’être qu’une foire aux promesses ; à quelques mois des élections présidentielles. Pourtant la Région du N’zi ploie sous le poids de l’orpaillage clandestin (surtout Booré Akpokro et Toklo), de la pauvreté endémique (avec des populations qui vivent avec moins d’un dollar par jour) et des routes cahoteuses pour atteindre des villages qui vivent dans le noir depuis tant d’années. A Dimbokro, capitale de la Région, l’usine Utexi qui était la seule industrie de la région et qui employait du beau monde, résorbant, un temps soit peu, les problèmes d’emplois, est fermée depuis belle lurette et le marché central, qui a brûlé, n’a jamais été reconstruit par les pouvoirs publics, jetant ainsi en pâture, les pauvres commerçantes qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Jean Michael