09
Lun, Déc

Société

La salle de mariage de la mairie de port-bouët a servi de cadre, mercredi 25 avril, à la remise des Brevets nationaux de secourisme à 71 jeunes, à l’initiative de la mairie de cette commune balnéaire.


Adja François, 6è Adjoint au maire chargé des finances, qui présidait la rencontre a informé que cette formation fait partie des réponses préconisées par le Conseil municipal, vu le risque que cours la commune du maire Aka Anghui du fait de la présence, sur son sol de l’aéroport, de la Sir et de la mer ; pour ne citer que ces entités ; en attendant la construction du Centre de secours.
Pour lui, face aux catastrophes qui pourraient subvenir ; notamment les crashs d’avions ou des noyades en mer ou les incendies de maison, il fallait former des gens à même de porter les 1ers secours, ‘’par des petits gestes qui sauvent’’ en attendant l’arrivée des Sapeurs-pompiers ou le Samu, par exemple. A l’en croire, cent jeunes seront encore formés cette année.
Mme Ballet Elisabeth, adjoint au maire représentant le maire intérimaire, a félicité et encouragé les récipiendaires et leur a demandé d’être présents ‘’quand le besoin se fera sentir’’.

Quant au colonel Fanoux Jean de Clarence, représentant le directeur général de l’Onpc et Oulaï Pierre responsable de la formation à la Croix rouge, ils se sont félicités d’avoir apporté leur appui à la formation de ces jeunes. Ils ont, en outre, félicité la mairie pour cette initiative avant de prodiguer de sages conseils aux récipiendaires en leur demandant de continuer à se former pour porter assistance aux populations pour un meilleur épanouissement.
Un vœu entendu par Baris Yao Anicet, porte-parole des récipiendaires et ses amis qui ont pris l’engagement de se mettre à la disposition de la mairie.

Jean Michael