11
Mer, Déc

Société

L’urgence est de mettre en l’état les toits et les plafonds endommagés ; sans oublier l’électricité.


Le violent vent qui a soufflé sur la ville de Daoukro dans la nuit du samedi 23 au dimanche 24 mars 2019 a décoiffé le toit de la salle d’hospitalisation de la médecine de l’hôpital général de cette ville. Ce vent n’a pas épargné l’abri du parc-auto. Après le passage de ce vent, les dégâts sont nombreux. On peut citer, entre autres, l’interruption immédiate de l’électricité qui alimente la salle d’hospitalisation de la médecine, la destruction des plafonds…Selon Dr Kouakou Yao Adolphe, directeur de l’hôpital, le préjudice est énorme mais l’urgence est de mettre en l’état les toits et les plafonds endommagés ; sans oublier l’électricité. Aux dernières nouvelles, les travaux de l’électricité sont en cours.  

Ahou Valérie