14
Sam, Déc

''Ma vie, pour moi, c'est le Christ !''

Société

La promo 94 a rendu un vibrant hommage au père Pascal Acafou, qui s’est donné ‘’corps et âme’’ pour leur formation intellectuelle et humaine.


17 juillet 1994-17 juillet 2019. Cela fera 25 ans, que Labé Toussaint Ya Yao, connu sous le nom de Labé Toussaint, a consacré sa vie à Dieu. C’est à juste titre que sur sa carte d’invitation pour les festivités qui vont se tenir à Bocanda et à Assika Kayabo (village de la Sous-préfecture de Bengassou, dans le département de Bocanda), figurent ces versets de Galates (2verset 20) : ‘’j’ai été crucifié avec le Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi’’.
Toute la Région du N’zi s’apprête donc à vivre intensément ces moments de communion et de communication autour du fils bien-aimé, le 1er fils prêtre du département de Bocanda. Une cérémonie placée sous la Haute autorité de leurs Excellences Mgr Paul Siméon Ahouanan Djro, Archevêque métropolitain et Evêque du diocèse de Bouaké, Mgr Alexis Touably Youlo, Evêque du diocèse d’Agboville et Administrateur apostolique du diocèse de Yamoussoukro ; sans oublier Mgr Marcellin Yao Kouadio, Evêque du diocèse de Daloa et Mgr Koffi oi Koffi Jean Jacques, Evêque du diocèse de San Pedro.

Le programme des festivités démarre le 15 juillet 2019 avec un Triduum de prière à la paroisse Notre Dame de la Garde des 220 logements de Yamoussoukro, où officie Labé Toussaint. Suivront deux nuits d’évangélisation et de prière à la paroisse Sainte Anne de Bocanda (jeudi 18 juillet 2019 de 20h à minuit) et à Assika Kayabo, Sous-préfecture de Bengassou, dans le département de Bocanda (vendredi 19 juillet 2019 de 20h à minuit). La cérémonie du jubilé sacerdotal d’argent de Labé Toussaint sera couronnée par une messe d’actions de grâces pour dire merci au Tout-Puissant, d’avoir veillé sur son fils durant toutes ces années ; ce, dans la cour de la chapelle Sainte Thérèse d’Assika Kayabo.


Les festivités du jubilé d’argent de la promotion 1994, dénommée promotion père pascal Acafou Grah, ex chef de protocole de Mgr Bernard Yago, dont fait partie Labé Toussaint, a démarré le vendredi 18 janvier dernier, à la paroisse Saint Thomas d’Agban-Village dont le curé, le père René Marie Odjo fait partie de ladie promotion. L’occasion a été belle pour les filleuls de retrouver leur parrain, le samedi 19 janvier, après la célébration de la messe à la chapelle du presbytère de la cathédrale Saint Paul. Véritable icône de l’Eglise de Côte d’Ivoire, le révérend Père Pascal Acafou Grah, recteur du petit séminaire d’Anyama, est considéré par les prêtres de la promo 94 comme leur ‘’papa’’.

A cette rencontre, chaque confrère s’est présenté ainsi que son parcours et ses responsabilités actuelles. Après les présentations, le père Acafou, faisant référence à l’homélie prononcée à la messe, juste avant la rencontre, a demandé à ses enfants d’aimer leur état de prêtre et ce qu’ils font. ‘’En tant qu’hommes de la parole de Dieu, vous vous devez de la garder et de la donner aux autres pour les guérir. Le fait de porter cette parole est ce qui fait notre identité’’, a conseillé le parrain.

En terminant la rencontre, il a fait référence à une préface du Xème siècle : la clé de l’entrée des prêtres dans la félicité céleste est d’être « gardiens de l’Eglise et dispensateurs des mystères de Dieu ». Par  la suite, chacun a rappelé ses années séminaires dans une ambiance fort joyeuse. Les travaux de la Fraternité se sont poursuivis et ont permis de déterminer les dates et lieux des célébrations jubilaires.A la fin de notre rencontre, les séminaristes ont surtout dit merci à Jésus, le prêtre par excellence, d’avoir porté son choix sur leurs modestes personnes malgré leurs faiblesses. Ensuite à ‘’notre papa’’, le père Pascal Acafou, qui s’est donné ‘’corps et âme’’ pour leur formation intellectuelle et humaine car celui qui est bien formé est toujours une référence pour son formateur et c’est ce qu’ils ‘’essayent d’être depuis maintenant 25 ans’’.



SYLVAIN NAMOYA