Sidebar

17
Jeu, Oct

Programme social du gouvernement/350 pompes seront réhabilitées dans la Région de la Nawa

Société
Typographie

Alain Donwahi a exhorté les populations à prendre soin des ouvrages qui seront réhabilités afin d’avoir de l’eau potable tout le temps. 


Alain Richard Donwahi, ministre des Eaux et Forêts, a, au nom du gouvernement ivoirien, indiqué, mardi 28 mai 2019, à Soubré, qu’en ce qui concerne le projet de réhabilitation des pompes villageoises, la Région de la Nawa, va bénéficier de la réhabilitation de 350 pompes à motricité humaine (Pmh), en panne depuis plusieurs années. Non sans souligner que : ‘’dans un premier temps, les techniciens vont procéder à un état des lieux des ouvrages hydrauliques en milieu rural, puis remplacer ou réparer à neuf, les pompes en panne. Ensuite assurer la maintenance de tout le parc pendant la durée du projet qui est de deux ans. Il sera également fait, des analyses physico chimiques et bactériologiques de l’eau des forages et enfin, la mobilisation sociale », a expliqué le président du Conseil régional de la Nawa.

Le gouvernement de Côte d’Ivoire, à travers le plan social de son programme, compte réhabiliter près de 21 000 Pompes à motricité humaine (Pmh). Selon Alain Richard Donwahi, le constat est que, sur toute l’étendue du territoire national,  les pompes sont vieillissantes, avec un taux de panne de 40% ; soit un nombre de 8 400 pompes. C’est dans ce cadre que l’Etat ivoirien a mis en place un programme de réhabilitation et d’entretien de ces Pmh par la Sodeci, afin de garantir un bon état de fonctionnement de ces ouvrages. Aussi, lors de son intervention, le président de la Région de la Nawa a-t-il exhorté les populations à prendre soin des ouvrages qui seront réhabilités afin d’avoir de l’eau potable tout le temps. 

Le cout de ce vaste programme social du gouvernement s’élève à 15 milliards Cfa (15.000.000.000). Il permettra, à en croire le président de la Région de la Nawa, entre autres, de connaitre le nombre de Pmh et  d’avoir une base de donnée élaborées ; la création de 11 000 comités de gestion qui seront sensibilisés au transport, au stockage et à l’utilisation de l’eau potable.
Notons à cette cérémonie, la présence des autorités administratives de la Région avec à leur tête, Koné Messamba, préfet  de la région de la Nawa, préfet du département de Soubré.

ANNE GAELLE