09
Lun, Déc

Société

La quasi-totalité des passagers dont de nombreux enfants, ne parlement pas le français.


90 burkinabè, en partance pour Bouaflé, ont eu la vie sauve, dimanche 09 juin, au sortir de Bouaké (centre du pays), aux environs de 17h (TU). Le car a quitté le Faso, deux jours plutôt. En voulant éviter un trou et un taxi, selon des propos recueillis sur place, le car a terminé sa course dans le ravin, non loin de l’établissement Hetec. Selon les pompiers dont un s’attelait au recensement des voyageurs, beaucoup de blessés, parmi lesquels, le conducteur, ont été évacués au Chu de la ville. Aucun mort au moment de notre passage.

La quasi-totalité des passagers dont de nombreux enfants, ne parlement pas le français, mais le moré, une langue du Burkina Faso voisin, de la Côte d’Ivoire. A en croire certains passagers, le car de 60 places, avait, à son bord, 90 passagers.
Certains syndicalistes accourus, qui ignorent la compagnie de transport en question (aucune écriture sur le car permettant d’identifier la compagnie), étaient à pied d’œuvre pour que les voyageurs puissent continuer leur chemin jusqu’à Bouaflé.


Jean Michael