10
Mar, Déc

Société

L'Honorable Olivier Akoto a saisi cette opportunité pour rendre un vibrant hommage au corps enseignant qui continue, malgré d’innombrables difficultés, de dispenser le savoir aux apprenants.


‘’Pour ma part, je m'engage à soutenir ce sacrifice et à contribuer à la valorisation de l'excellence pour que notre département et notre Région soient cités parmi les meilleurs en terme de performances scolaires.’’ C’est la profession de foi faite lundi 07 octobre 2019, au collège moderne Mouahé de Daoukro, par Akoto Olivier, Député de Daoukro/N'gattakro, au lancement officiel de la troisième édition des ‘’Bacheliers d'or’’, couplée du concours de littérature doté du prix Dr N'guessan Arsène.

La soirée les ‘’Bacheliers d'or’’ est organisée au mois de juillet de chaque année, après la proclamation des résultats du Baccalauréat avec pour objectifs de récompenser les meilleurs des bacheliers à travers la distribution de lots aux différents lauréats dont des bourses d'études, des kits scolaires, des ordinateurs et bien d'autres cadeaux.
L'Honorable Olivier Akoto a saisi cette opportunité pour rendre un vibrant hommage au corps enseignant qui continue, malgré d’innombrables difficultés, de dispenser le savoir aux apprenants.

Pour lui, la culture de l'excellence doit être enseignée partout pour donner le goût de l’effort aux enfants et aux plus jeunes, qui constituent l’avenir de ce pays, bâtit, selon lui, par l’effort de nos devanciers.
Il a également demandé aux parents d'élèves et aux élèves de mettre les études au centre de leurs préoccupations pour faire de Daoukro, d'ici quelques années, l'un des pôles ‘’des valeurs sûres’’ de ce pays.

Une initiative qui va dans le sens de ce que prône le gouvernement ivoirien, saluée par Mme Chantal Tarègue, Directrice régionale de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, qui a honoré de sa présence, cette célébration qui avait pour objectif de donner toutes les informations sur l'événement. Elle a, en outre, tenu à féliciter le Commissaire général du Festival de la Culture et des Arts de Daoukro (Ficad) : ‘’je tiens à remercier notre député pour le travail qu'il abat chaque année pour nous accompagner dans ce challenge scolaire. Nous allons l'appuyer à notre façon en renforçant la capacité de nos enseignants, de nos chefs d'établissement et de nos élèves à travers des séminaires de formation.’’ Avant de s’adresser aux élèves : ‘’chers élèves, pour être élus meilleurs à la fin de la rentrée scolaire 2019/2020, c'est dès à présent qu'il faut se mettre au travail.’’, leur a-t-elle fait savoir.
Le porte-parole des populations a adressé, quant à lui, quelques conseils aux élèves en les invitant à se mettre ‘’sérieusement’’ au travail et à se détourner de la drogue, de la cigarette et de l'alcool afin de garder toutes leurs facultés saines. Et comme un éveilleur de conscience, le concours littéraire, pour cette année, assure-t-on, va se pencher sur ces fléaux qui minent la jeunesse ivoirienne.

Clémentine Touré