30
Lun, Mar

M’ma Camara, présidente de la Presse étrangère de Côte d'Ivoire

Société

La Présidente de l’Association de la presse étrangère en Côte d’Ivoire demande à ses confrère de privilégier l'utilisation de perche micro pour respecter la distanciation sociale entre le reporter et la personne interviewée ou des micros-cravates avec un film étirable jetable autour des bonnettes des micros.


COMMUNIQUÉ DE L’ASSOCIATION DE LA PRESSE ETRANGERE EN COTE D’IVOIRE (APE CI) A PROPOS DU COVID-19
Nous faisons face à une crise sanitaire dans notre quotidien, à l'instar du corps médical et scientifique qui mène la guerre à ce virus Covid-19. Les journalistes et assimilés de la presse qui la rapportent le font au péril de leur sécurité et de leur vie. Ce contexte porteur de risques nous expose directement ou indirectement. Une situation exceptionnelle beaucoup plus compliquée quand nous devons continuer à informer et sensibiliser, tout en nous protégeant et protégeant les autres. Une mission délicate pour tous les journalistes et assimilés de la presse.


Chers correspondants (es) de la presse étrangère en Côte d’Ivoire, chers confrères, chères
consœurs,
Aucune information ne nécessite un risque si vous ne pouvez pas la rapporter. Alors quelques changements et adaptations s’imposent à nous. Nous invitons, donc, les
correspondants (es) de la presse étrangère accrédités en Côte d’Ivoire à respecter les mesures d’hygiène corporelle, comportementales, hydriques et alimentaires prises par le gouvernement Ivoirien. A cet effet, nous vous recommandons :
- D’éviter d’avoir accès à toute personne ayant une température supérieure à 37,4°;
- De garder la distance de 1 mètre entre vous et la personne interviewée
- D’utiliser un cache-nez lors des reportages


- L’utilisation de gel hydroalcoolique avant, pendant et après chaque reportage.
- De se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon
- De protéger votre bonnette de micro par un film étirable jetable ou de changer les
bonnettes de votre micro après chaque interview
- De privilégier l'utilisation de perche micro pour respecter la distanciation sociale entre
le reporter et la personne interviewée ou des micros-cravates avec un film étirable jetable
autour des bonnettes des micros.
- De nettoyer avec du gel hydroalcoolique votre caméra, enregistreur, trépied… et tous
vos accessoires de reportage avant de les ranger
- Privilégier les interviews téléphoniques pour ceux de la presse écrite.
La presse étrangère en Côte d’Ivoire apporte tout son soutien aux corps médical, à la police et toutes ces personnes qui travaillent de jour comme de nuit pour informer, trouver le remède et assainir notre environnement. La presse étrangère souhaite un prompt rétablissement aux malades.


La Présidente M’ma CAMARA